Vie-Durable.fr

“Petits gestes vertueux :

petits riens qui rendent heureux “

Pour ma planète aujourd'hui j'agis

Thomas Pesquet :

“J’ai vu la beauté de la terre mais aussi sa fragilité.

Il faut qu’on prenne conscience que si nous voulons éviter le pire, nous devons travailler ensemble comme dans une station spatiale, comme sur l’ISS.

 

Sauf que la Terre est un vaisseau spatial avec 8 milliards de passagers”

 

0
+
% des actions possibles sont locales
0
+
millions de Français c'est autant de personnes qui peuvent agir
0
grands thèmes à explorer
0
publications scientifiques nous alarment sur le sujet depuis plusieurs dizaines d'année

refuser, réduire, réutiliser, recycler, rendre à la terre, renseigner

Les principes de base de la limitation des déchets

Comment on met en pratique une démarche Zéro Déchet? En commençant par là !

1. je REFUSE ce dont je n'ai pas besoin
Produits à usage unique, prospectus, tickets de caisse, goodies, publicités dans la boîte aux lettres
2. je RÉDUIS ma consommation globale
Emballages (préférer l'achat en vrac), consommation d'énergies, n'acheter que les quantités nécessaires, acheter local
3. je RÉUTILISE au maximum
Sac en tissu, bocaux, bouteilles en verre, vêtements...
4. je RECYCLE ce que je ne peux pas réutiliser
Verre, carton, papier, tissus, métal
5. Je RENDS à la terre, je composte
Déchets organiques, bois, verdure, éléments compostables
6. Je TRANSMETS et j’éduque
L'éducation permettra au génération future d'améliorer continuellement nos méthodes

pour bien vivre avec soi et sa planète

Les principaux thèmes pour une vie durable

Alimentation

manger healthy et bon pour la planète

La maison

bien vivre chez soi, en accord avec la nature

Infos en vrac

Les petits plus qui vous aideront à faire une belle transition Zéro Déchet

Au jardin

cultiver ses fruits et légumes

La mobilité douce

se déplacer en préservant la planète

Pour moi

Bien dans son corps, bien dans sa tête
Quels sont les freins au changement ?

Avoir une vie plus durable amène à se questionner et à changer des habitudes de vie.

Il peut y avoir, venant de soi ou de ses proches, des freins ou des objections à cette volonté de changement. En voici quelques-uns :

``Eh Manu ! Tu fais du zéro déchet ? Mais pour quoi faire ?! ``
ça limite le réchauffement climatique, ça limite les coûts de recyclage et stockage des déchets, ça limite la pollution plastique des océans mais SURTOUT, au delà de permettre une planète plus propre, le ZD permet d'adopter une vie plus saine et de renforcer son estime de soi, donc faire du ZD ça permet d'être bien dans son corps et bien dans sa tête. ``sana men in corpore sana``.
``Je ne sais pas par où commencer !``
Le mieux c'est de commencer par ce dont j'ai envie ! la salle de bains, l'alimentation, le jardin...limiter ses déchets c'est comme décorer sa maison, Il n'y a pas UNE méthode il y en a des tas ! Je vais à mon rythme, et je garde toujours en tête que c'est une démarche plaisir. Chaque petit geste d'évitement de déchet est une petit joie ! Et oui ! Limiter ses déchets, ça rend heureux !
``Le durable, ça coûte cher``
préjugé ! Nous avons été habitués à toujours regarder le prix au kg de chaque aliment que nous achetons et c'est ce qui nous trompe. En limitant mes déchets je choisis d'arrêter d'acheter des trucs dont je n'ai pas besoin, de faire mon ménage avec des produits simples et non polluants, de ne plus faire mes courses en supermarché mais chez les petits producteurs et petits commerces locaux...c'est une démarche globale, et c'est une démarche qui, globalement, me fait faire des économies. Et c'est prouvé ! Notamment par une étude de l'ADEME.
``Une vie durable, c'est difficile à mettre en place``
Une vie durable c'est une vie plus simple. Se désencombrer la vie et revenir à l'essentiel cela demande de faire le choix de changer ses habitudes de vie, et ç'est ça le plus difficile : décider que ça suffit, je ne veux plus de cet ancien mode de vie qui détruit ma planète, je veux une vie durable. Après ça, tout le reste devient simple.
``Le modèle de consommation actuel ne nous aide pas à faire la transition``
C'est vrai ! Mais en apparence seulement, car quand on réfléchit un peu à la façon dont tourne le monde, on réalise que nous, consommateurs, sommes en fait des ``consom'acteurs`` : la façon dont nous décidons d'acheter conditionne le monde dans lequel nous vivons. Acheter dans les commerces de proximité c'est favoriser l'économie locale et c'est plus facile de limiter ses déchets, car beaucoup de petits commerces accepteront de servir propre contenant, alors que dans les supermarché continuera à être prôné l'emballage à usage unique.
``Des boutiques/commerces durable et zéro déchet, il n'y en a pas partout``
Il y en a de plus en plus : Ils sont répertoriés notamment dans la carte du réseau vrac : https://reseauvrac.org/epiceries-vrac/
Et si on ne trouve pas une boutique complètement zéro déchet, on trouve toujours quelques rayons vracs, et la possibilité d'acheter au marché et chez les petits commerçants dans son propre contenant.
``C'est un effet de mode, ça passera``
Erreur : c'est une tendance de fond. Adoptée par de plus en plus de français, qui y voient à juste titre l'un des meilleurs moyens de pouvoir agir pour un avenir meilleur. C'est l'une des petites ``révolutions tranquilles`` : De simples citoyens et citoyennes qui sont les pionniers de nouveaux modes de vie, bénéfiques à la planète : ils agissent pour une société plus participative, plus solidaire, plus humaine. Je dis ``ils`` mais en fait je devrais dire ``nous``.
``Mon entourage risque de ne pas comprendre ma démarche``
Cette démarche résulte d'un choix. Impossible d'obliger ses proches à faire le même choix. La seule solution c'est d'expliquer pourquoi moi j'ai fait ce choix et d'être patient et compréhensif. De laisser chacun cheminer à son rythme. Tout le monde n'adoptera pas la démarche. Mais chaque petit geste durable qui pourra être mis en place sera important.
``Si je le fais seul(e), cela ne servira à rien``
Les petits ruisseaux font les grandes rivières. Plus nous seront nombreux à limiter nos déchets, moins il y aura de déchets. Et chaque petit geste qui permet d'éviter un déchet permet d'éviter également la production d'une foule de déchets en amont. C'est ce qu'on appelle le ``sac à dos écologique`` ou ``l'empreinte cachée`` : chaque produit que nous utilisons a nécessité beaucoup plus de ressources naturelles et généré plus d’impact que ce que leur poids pourrait laisser deviner...la face cachée de l’iceberg !Ce sac à dos a tendance à être 30 fois plus lourd que le produit lui-même. Mais cela peut être beaucoup plus: 600 fois plus pour un smartphone par exemple pour lequel il faudra 70kg de ressources !
``L'objectif zéro déchet est-il réellement atteignable ?``
C'est une expression qui résume et permet de facilement visualiser la démarche de limitation des déchets, même si atteindre réellement zéro déchet semble pour l'heure une utopie. Sans atteindre le 0, il est en tous cas possible de réduire très fortement nos déchets ! Chaque français produit plus de 500 kgs de déchets chaque année dont un tiers de biodéchets (reste de repas) et un tiers de déchets non recyclables. Une partie de ces déchets non recyclables est enfouie dans le sol et mettra des centaines d’années à se détériorer. L’autre partie est incinérée : les incinérateurs rejettent des dioxynes, des métaux lourds, des particules fines et du dioxyde de carbone.
Articles Utiles

Des questions à poser ou articles à suggérer?

J’envoie un message !

envoyer

J’aurais aimé trouver un article sur un thème donné et pour moi il manque à ce site, je veux émettre une suggestion d’amélioration, donner des idées de recettes, ou simplement donner mon avis ? j’écris !